vendredi 13 juin 2014

La vie clafoutis


Pour ne pas céder à l'énervement facile bien que justifié (fréquentation assidue de l'hôpital en tête de liste, je n'entre pas dans les détails), je conseille de faire un clafoutis aux cerises (dénoyautées. Ça occupe et c'est quand même plus simple à manger).
Ici, nous aimons le clafoutis de la mamie de G. qui portait des jolis tabliers et le prénom d'une héroïne shakespearienne.

Sa version a une texture de flan et un goût très simple, lacté et fruité, très doucement vanillé. Il est vraiment bon bien froid, avec un thé bien chaud, pour vivre les contrastes autrement que dans les poumons. Il se défend aussi avec une tasse de chocolat au petit-déjeuner parce que le cacao donne de la profondeur au goût des cerises.
La mamie de G. connaissait la recette par coeur mais elle me l'avait recopiée sur une feuille de cahier 96 pages. Je n'ai plus besoin de la consulter pour la mettre en pratique. Essayez, vous verrez.
Commencez par choisir une émission radiophonique. Mon choix s'est porté sur Mathieu Amalric chez Laure Adler. Si j'avais été à la place de Laure, je me serais abstenue de faire des remarques sur ses amoureuses et après le récit de sa première anecdote, aux funérailles de Jean-Paul Sartre, j'aurais plutôt demandé Mais vous avez remarqué que vous tombez très souvent dans vos films aussi ? Mais l'heure était au clafoutis et j'ai remballé à regret mes ambitions d'intervieweuse.
Commencez par beurrer copieusement un plat à gratin, puis dénoyautez un petit kilo de cerises, que vous mettez au fur et à mesure dans le plat.
Fouettez trois oeufs avec 150g de sucre blond de canne.
Versez 150g de farine et mélangez bien.
Ajoutez deux verres de lait frais, puis un verre généreux de crème fraîche, épaisse et entière, mélangez bien entre chaque.
Versez cet appareil sur les cerises.
Saupoudrez toute la surface d'un voile de sucre vanillé (maison), parsemez de toutes petites noisettes de beurre.
Faites cuire à four très doux (140°-150°), environ une heure, jusqu'à ce que le dessus soit doré, craquelé, caramélisé.

Si le clafoutis ne suffit pas, j'ai d'autres conseils de printemps !
-revoir Les amours imaginaires et passer trois journées à chantonner Le temps est bon/Le ciel est bleu/J'ai deux amis/Qui sont aussi mes amoureux...
J'ai d'ailleurs un super test pour savoir si je vais bien m'entendre avec quelqu'un. Je glisse au détour de la conversation C'est pas parce que c'est vintage que c'est beau ! et j'attends de voir. Sauf que je suis obligée de constater que ça ne marche pas très bien (une façon de dire que je ne m'entends avec personne...)
-lire La ballade d'Hester Day de Mercedes Helnwein et retenir son souffle le long des trois cents pages. Vous n'êtes pas prêts d'oublier le super personnage d'Hester, une fille dotée d'une lucidité et d'un sens de la répartie fulgurants. En roue libre sur les routes nord-américaines, elle éprouve ses convictions et sa liberté à bord d'un camping-car déglingué avec son mari fraîchement rencontré au volant et son petit cousin à l'arrière.
-s'absorber dans le visionnage de La fabrique du Conte d'Eté, pour voir Rohmer au travail (mais aussi en boîte de nuit) et surprendre la tristesse, discrète et douce, dans le regard d'Amanda Langlet, le dernier jour du tournage.
Et puis, dans un autre ordre d'idées, porter des sandales et des robes à manches courtes, se dire qu'on va revoir des amis qui sont loin, glisser beaucoup de menthe fraîche dans la carafe de thé glacé.

Libellés : , , , , ,

11 Comments:

Anonymous Gwendoline said...

A la place de Laure, gageons que tu n'aurais pas parlé des parents d'Amalric juste-pour-faire-comprendre-aux-auditeurs-que-tu-les-connaissais-comme-d'ailleurs-tu-connais-tout-le-monde !
Patoumi remplaçante de Laure Adler ??? Je suis POUR !!!

13 juin 2014 08:57  
Blogger Eve Away said...

Tu viens de m'offrir la perspective de 45 minutes de délice auditif pour mon (imminent) voyage en train (ah la voix d'Amalric...!) (un jour je laisserai un commentaire qui ne sonne pas midinette... :)

Où est-ce qu'on signe la pétition en faveur du remplacement de Laure Adler par Patoumi ??

(alors toi aussi tu bois -beaucoup - de thé glacé...? :))

Prends soin de toi, Patoumi.

13 juin 2014 13:26  
Anonymous Marie said...

J'emporte ta recette pour faire les courses. Un peu de douceur dans ce mois de fou ne sera pas de refus. Merci ♥ Doux samedi !

14 juin 2014 09:58  
Blogger patoumi said...

J'ai réfléchi à une petite programmation si je devais remplacer Laure:
-lundi: Valérie Mréjen
-mardi: Mia Hansen Love
-mercredi: Wes Anderson
-jeudi: Raymond Depardon
-vendredi: Emmanuelle Devos

Je sais déjà comment j'introduirai chaque entretien (cinglée je suis)

Gwendoline: super énervant quand elle dit "alors vous avez fait le désespoir de vos parents"...

Eve away: j'ai commencé à faire du thé glacé pour écouler les stocks de thés parfumés (je déteste ça depuis quelques années) et maintenant, pour les chaudes journées, avec de la menthe et/ou du gingembre et/ou du citron, j'aime bien.

Marie: j'espère que ça te plaira! Ici le samedi a commencé par le fait de porter pourbla premiëre fois de l'année les sandales à semelles de bois. Bisous !

14 juin 2014 18:28  
Anonymous Poupao said...

Ta robe est un peu anachronique. :)

15 juin 2014 02:09  
Anonymous Sylvie said...

A signé la pétition

15 juin 2014 13:09  
Anonymous Ann ie said...

Ah cette Laure Adler! J'avais trouvé Mathieu Almaric bien patient! Ici, les clafoutis se font souvent aux framboises et à l'abricot (j'ai un peu de mal à dénicher de belles cerises, mais j'y crois encore!)
Sinon, ta robe est un peu anachronique :)

15 juin 2014 19:55  
Anonymous Gwendoline said...

Ta programmation rêvée me rappelle l'émission de cinéma que Laure Adler produisait, une fois par semaine, avant l'existence de Hors champs. A quelques exceptions près, j'en adorais les entretiens. Celui avec Claudine Nougaret que j'entendais parler si longuement pour la première fois, par exemple et en particulier.
Sans parler de la chronique de Caroline Champetier dont, chaque semaine, je me repassais plusieurs fois la voix.
Alors... qui a changé ?! Laure ou moi ???!!!

16 juin 2014 08:54  
Anonymous Likeasquirrel said...

Oh, ça fait vraiment longtemps que je n'ai pas mangé de clafoutis ! J'emporte ta recette, mais je pense que le mien sera aux abricots (avec peut-être un petit peu de miel de romarin, avec cette impresssion d'être presque de retour à la maison familiale pour l'été).

16 juin 2014 19:58  
Anonymous patoumi said...

Poupao: :) Je vois qu'il y en a qui suivent !

Sylvie: pour l'instant j'ai que cinq signatures, il faudrait mettre un truc sur F*ceb**k là !

Ann ie: super pour ton joli blog :) Ça me fait plein de choses à lire ! La recette marche très bien avec des abricots et des pommes aussi, à l'automne.

Gwendoline: G. dit qu'elle a toujours été comme ça ! (il ne l'aime pas trop. Il dit qu'elle passe son temps à citer des structuralistes alors qu'elle ne s'y connait pas vraiment. Il l'imite assez bien aussi)
J'avais oublié cette histoire de la voix de Caroline Champetier...

Like a squirrel: du miel de romarin, miam !

18 juin 2014 00:06  
Anonymous Marie said...

Le clafoutis était délicieux. On a trouvé des cerises des Pouilles et on a aimé imaginer qu'elles venaient des vergers des grands-parents de l'Amoureux. On l'a dégusté avec des amis qui nous ont aidé à faire des cartons. Et j'avais en tête une chanson apprise vers 7-8 ans, pendant le cours de musique. Merci pour la recette !

19 juin 2014 19:21  

Enregistrer un commentaire

<< Home